Port d'Austerlitz, Ensemble immobilier à Strasbourg
Concours lauréat 2012, Livraison 2015/2018
Maître d'ouvrage : Icade
Architecte : Architectures Anne Démians
Directeur de projet : Martin Mercier
Chef de projet : Juliette Mesnage, Alain Sabounjian
BET Structure : VP & Green
BET Fluide Electricité : Alto Ingénierie
BET Façade : VP & Green
HQE : Alto Ingénierie
Perspective : Silvio Evora, Igor Sanchez
Maquettiste : International Model
Surface : 30 850 m² S.H.O.N.
Coût : 39.5 M€ HT
Acousticien : Jean-Paul Lamoureux
Paysagiste : Phytolab

Image plus grande
  6 / 15

Ouvrir et relier la presqu’île André Malraux au quartier Danube

L’aménagement de la presqu’île André Malraux et la partie Est du bassin d’Austerlitz s’inscrivent dans un projet de reconquête des friches portuaires. Ce site d’exception est un enjeu majeur pour la municipalité et pour la ville de Strasbourg en termes de développements urbains. Il s’agit de pallier à la coupure urbaine qui existait depuis les années 1880, entre le centre-ville et les quartiers sud de Strasbourg, notamment avec le Neudorf. Ces transformations entamées dans les années 90, situées en périphérie Nord-Est du centre-ville, contribuent à désenclaver ce quartier par leurs nouvelles activités (cinéma, commerces, le palais de la danse et de la musique, la médiathèque André Malraux, logements) et par la mise en place de deux nouvelles lignes de tramway et de bus.

Le lot 3, situé sur la partie Est du bassin d’Austerlitz est une opération mixte de bureaux, de logements, de commerces et de services. Les surfaces des différents programmes se répartissent de la manière suivante :

Cette opération se trouve à l’articulation de la presqu’île André Malraux et du futur éco-quartier Danube (650 logements), situé immédiatement à l’est de celle-ci. Le projet urbain de cette opération a comme premier enjeu de relier les continuités urbaines entre l’ouest (la presqu’ile André Malraux) et l’est (Danube). Cette liaison va se faire par une augmentation des flux, de l’animation, des qualités spatiales liée à l’inscription d’une opération dense et offrant une mixité de programme.

La réponse que nous proposons s’inscrit dans le cahier des charges programmatiques établit par Icade en cohérence avec les prescriptions urbaines de l’atelier Devillers.

Notamment, l’atelier Devillers a souhaité développer l’idée d’une « agrafe » avec le quartier Danube par une volumétrie qui préserverait des liens visuels entre les aménagements du bassin et les quartiers avoisinants. Pour ce faire le projet offre en bout de perspective du canal trois tours de logements de 55 mètres de haut qui viendront donner une nouvelle perspective au port d'Austerlitz, dans une volumétrie qui affirme l’idée de portes vers le Danube.

Le plan masse a cherché à se simplifier au maximum pour dégager des espaces entre les ilots et générer des formes bâties compactes et rationnelles. La disposition des 3 bâtiments sur le site dégage des cônes de vue depuis l'axe du canal vers le jardin portuaire de Danube, et la citadelle et la forêt noire.