ANNE DEMIANS, PRÉSIDENTE DU JURY DES TROPHÉES DE L'INNOVATION WORKSPACE 2020

conférence de presse workspace

C’est dans un élégant espace haussmannien du boulevard de Courcelles que le Groupe Weyou dirigé par Laurent Botton a choisi de lancer devant la presse son prochain Salon Workspace les 10-11-12 mars. Avec une progression de 40 % des exposants en trois ans, cet événement rassemble plus de 300 marques de divers pays européens. Depuis l’an dernier, les visiteurs Turcs et Japonais se sont invités à ce rendez vous sur l’innovation des espaces de bureaux qui réunit designers et architectes. Invitée à présider le Jury des Trophées de l’innovation, Anne Démians a évoqué sa propre expérience en ce domaine en prenant pour exemple l’un de ses derniers projets : la construction des Dunes, le siège social de la Société Générale réalisé à Val-de-Fontenay. Dans ce cas précis, l’enjeu était double.  

« Il nous fallait déplacer en une seule fois 5 500 personnes sur le site, c’est-à-dire construire 100 000 m2 sur une parcelle de 23 000 mètres carrés. Puis intégrer une disposition managériale inédite, et de tout premier plan, pour faciliter l’introduction du numérique sur les plateformes de la banque. Le système de développement horizontal fut préféré à la disposition verticale des espaces, plus favorable au travail collaboratif. Inscrite entre les lignes du concours, il y avait cette phrase que je garde encore à l’esprit : « Comprendre d’instinct les rythmes imposés par le changement et la nécessité de se renouveler », c’est ce fil conducteur qui m’a guidée et qui m’a incitée à m’entourer d’une collégiale de créateurs, paysagistes, designers, graphistes et artistes pour mener mon projet à bien. En d’autres termes, les facettes de ce programme, le mobilier de bureaux, le paysage, la scénographie des espaces intérieurs, le système graphique d’orientation, exigeaient d’exclure des réponses banales à l’image traditionnelle de l’immobilier de bureau.

J’ai donc eu l’idée de m’entourer d’un « pôle design » afin de mettre en place un substrat esthétique, ergonomique, littéraire, sensible et compatible avec une nouvelle attitude liée au numérique. J’aime en effet m’entourer de créateurs à même d’avoir une vision. Du moins ont-ils imaginé des univers en consonance avec ma partition architecturale.

Ainsi, le jardinier Pascal Cribier et son équipe, les designers Christophe Pillet et Patrick Norguet et le designer graphique Ruedi Baur ont écrit, chacun dans leur domaine, une partition totalement neuve exprimant une pensée innovante. L’idée force pour chacun d’eux était de magnifier le second œuvre après que je leur aie présenté mon projet conceptuellement, de manière programmatique et fonctionnelle, en leur laissant carte blanche ».

https://www.workspace-expo.com/