Pourquoi le secteur Saussure intéresse un investisseur Américain ?

Rezo

Tishman Speyer s’est intéressé au secteur Saussure, notamment parce qu’il est raccordé à de nombreuses lignes de transports en commun déjà en place, et que de surcroit le site sera desservi par le prolongement de la ligne 14 prévue à la station Pont Cardinet. En outre, le secteur Saussure est connecté au boulevard Péreire, artère majeure du 17e arrondissement, qui se prolonge par la rue de Rome au quartier historique de l’Europe. L’immeuble Rezo agit un peu comme un stimulus dans ce secteur patrimonial du 17e arrondissement. Le fait que cet immeuble soit positionné en bordure des voies ferrées lui apporte une grande respiration et des vues privilégiées sur la colline de Montmartre mais aussi sur le nouveau quartier de Clichy Batignolles autour du futur Tribunal de Grande Instance.

Cette situation géographique en bordure du réseau St Lazare lui permet d’être extrêmement visible et de bénéficier d’un large dégagement. Ces avantages sont aussi des inconvénients face aux bruits et aux vibrations des trains de la ligne L. Nous avons donc été très exigeants vis à vis des promoteurs auprès desquels nous avons imposé que l’immeuble soit bâti sur boites à ressorts, et que l’acoustique des menuiseries extérieures soit renforcée, ce qui n’avait pas été à nos yeux suffisamment pris en compte initialement. En ce qui concerne la qualité architecturale, elle s’impose d’elle-même par sa façade unique dans Paris. Nous avons eu la chance de trouver un locataire avant la fin des travaux, qui a pu vérifier que la vêture n’était pas un obstacle au confort visuel et que la lumière y était traversante. Je ne sais pas si l’on peut parler de nouvelle génération de bureaux blancs, nous sommes, en revanche, sur une nette évolution de l’offre en la matière : l’idée force n’est pas tant de créer de nouvelles architectures que de s’adapter à la ville d’aujourd’hui et d’offrir un nouveau confort aux utilisateurs  de ces immeubles. Mais, au départ de cette aventure, il s’agissait bien pour Tishman Speyer de relever un challenge. Pour autant, si nous souhaitions une architecture très forte et visible de l’extérieur, il nous fallait préserver le confort visuel à l’intérieur, et c’est là tout le talent d’Anne Démians d’y être parvenu. Cet équilibre tient aussi au fait que nous avons pu mettre au point ensemble plusieurs prototypes en amont. Cette démarche a été nourrie par un vrai travail d’équipe. Je pense que la réussite d’un projet tient beaucoup à cette manière de procéder. Il faut que toute l’équipe adhère au projet et se l’approprie. C’est aussi une des caractéristiques de Tishman Speyer : nous attachons une énorme importance à toutes les phases de construction et c’est pourquoi nous avons eu des échanges permanents avec Anne Démians, et nous nous en félicitons. »

TISHMAN SPEYER est une importante société immobilière américaine (1978) présente dans les principales villes des Etats Unis, d’Amérique Latine et d’Asie. Plateforme immobilière mondiale, TISHMAN SPEYER est l’un des premiers investisseurs en Europe. Propriétaire, notamment, du Rockefeller Center, du Chrysler Building et du siège du New York Times, cette entreprise s’attache à commercialiser des immeubles dotés d’un niveau d’efficacité énergétique supérieur à la moyenne. Elle  investit en France, et principalement dans les quartiers en devenir de la capitale, notamment sur le secteur de Saussure.

Benoit Delacour, managing directeur chez Tishman Speyer, société immobilière américaine