Situation urbaine

Rezo

Atouts et pertinence d’un immeuble de bureaux blancs qui peut tout accueillir y compris ce à quoi il n’est pas destiné. Ou comment lutter contre la banalité urbaine.

Jusqu’en 1860, le 17e arrondissement d’aujourd’hui était complètement en dehors des limites de Paris. En effet, l’enceinte de Thiers, construite dans les années 1840, s’étendait le long de l’actuel boulevard de Courcelles. Par la loi du 16 juin 1859, certains faubourgs de Paris sont annexés à la ville. Batignolles-Monceau est partagé entre le nouveau 17e arrondissement et Clichy et le quartier des Ternes appartenant à Neuilly depuis la Révolution est entièrement rattaché à Paris.

À l’angle du boulevard Pereire et de la rue de Saussure à Paris (17e), le bâtiment fédère par sa préciosité les trois autres bâtiments tertiaires qui l’entourent sur les friches ferroviaires du faisceau Saint Lazare. À lui seul, Rezo réunit des singularités qui s’opposent pour mieux s’additionner, aussi percutantes qu’un oxymore. Reconnaissable par sa texture métallique envahissante, l’ouvrage de 16500 mètres carrés est signé Anne Démians. Avec ses 130 mètres de long, ses 17 mètres de large, le bâtiment développe 2000 mètres par plateau éclairé par des fenêtres de 1,80 mètres de hauteur.

Anne Démians