CCXX

PARIS 20ème 2006-2012
Cuisine Centrale de la  Caisse des écoles

La première intention est bien celle de l’exemplarité : résoudre, avec une forme unique et solitaire, un ensemble de paramètres qui, à priori, s’exprimeraient plus facilement dans un foisonnement de signes et de matières. Elle est implantée dans un quartier résidentiel et sensible. Son enveloppement est blanc et lumineux. Il reste lisse. Un peu comme si toutes les aspérités, liées à sa destination auraient été effacées. C’est une enveloppe diaphane, portée en creux par des ouvertures que dessinent des ombres colorées. Les cadrages sont choisis à partir des différents rythmes de la cuisine pour montrer que l’insertion, en milieu urbain, d’un process industriel, peut se réaliser sans dégâts. Les transitions apaisent les sensations brutales de murs à l’alignement des rues. Le béton encré de noirs et de voiles anthracite se défonce en renfoncements de roses flashies. Une grille blanche ouvragée, en corian, dessine l’entrée principale des camions. Les états transitoires de l’espace sont attachés à cette obligation de ne rien achever qui ne renvoie à un autre univers ou de désublimiser chaque fragment de l’ouvrage.

Maître d'ouvrage : Direction du Patrimoine et de l'Architecture, Mairie de Paris
Maître d'ouvrage mandataire : SLA 20
Architecte : Anne Démians mandataire
Directeur de projet : Martin Mercier
Équipe : Kuns Liu, Tina Sickert
BET TCE : Betom Ingéniérie
BET Economiste : Betom
BET Cuisiniste : BEGC
HQE : Cap Terre
Surface : 3 400 m² SDP
Coût : 10 M€ HT