DESIGN

Objets

BEQUILLE NOUVELLE VAGUE

La béquille VAGUE est née de la collaboration entre pba et Architectures Anne Démians pour le projet Les Dunes, nouveau siège de Société Générale à Val-de-Fontenay, immeuble de bureaux et de services associés de 90 000 m². 

Elle sera par la suite présentée au  Reddot award product design 2018. https://en.red-dot.org/

Francesca Masiero, Présidente de pba : « VAGUE était et reste l’unique forme pour accéder au projet Les Dunes. Anne Démians a créé un écho entre les formes et a mis en place un dialogue. La forme VAGUE reconnait des similitudes avec Les Dunes. Tout le projet est une invitation à rechercher les renvois et à interpréter. Tout ce majestueux projet montre la nécessité humaine d’être interprétée. »

Selon Anne Démians : « Le code secret à 4 chiffres qui ouvre votre Iphone s’apparente à la clef qui ouvre le loquet de votre chambre. De la même manière que son déverrouillage reste le dernier geste qui entrebâille la sphère de sa mémoire. La poignée de porte reste ce bel objet qui débarrasse mécaniquement l’espace privé de ses limites inaccessibles. Une simple pression d’une main audacieuse sur la béquille et l’enceinte est rompue.

Il lui arrive même quelque fois de se signaler par une figue particulière. Elle se présente alors comme un objet unique, exclusif.

C’est ainsi qu’est née cette pièce articulée, qu’on a naturellement apparentée à l’image d’une vague et dont le plissement délicat du plat de l’acier reprend, en effet, celui d’une sinisoîde aux amplitudes souples. Cette onde définit à elle seule l’esthétique de la béquille, ligne précise et tendue, bout légèrement retroussé, saisie instantanée d’une coupe en travers l’immeuble les Dunes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

OCTOEDRE OBJET CONNECTE

Conçu pour le lieu, Les Dunes, nouveau siège de Société Générale à Val-de-Fontenay, l’objet permet de (re)charger son appareil mobile.

Réalisé en multi-plis de bouleau vernis, l’objet propose 5 angles de connexions.  

Les plis qui le structure entrent en résonance avec le sol tissé.

Comme si un mouvement tectonique avait replié le sol et ses prises en un octoèdre multiprise.

 

 

 

TABLE AAD

La table est un modèle carré de 150 par 150cm. C’est ce dénominateur commun qui démultiplie le mobilier en unités de travail. Une, deux, trois ou quatre personnes y sont à l’aise, deux ou trois modules assemblés font de longs et efficaces plans de travail.

« Après avoir longtemps cherché une table contemporaine, aucune ne correspondait à l’idée que j’avais du rapport entre la matière et la ligne de construction » (Anne Démians).

En cohérence avec le graphisme de Jean-Claude Chianale, designer, la table fut donc concue sur mesure. Le plateau est une surface horizontale, en aluminium anodisé. Il diffuse et réfléchit la lumière du ciel en douceur dans l’agence. L’assemblage est simple. Le plateau, légèrement décollé de la structure et de ses pieds, en tube carré de 4cm, contribue à la légèreté du dessin de la table.

Les grandes surfaces, assemblées par trois, proposent des lignes tendues, grises et épurées, dont les tranches et l’ombre qu’elles créent sont une marque de l’agence. « Je ne voulais pas un dessin de table trop compliqué qui aurait stoppé la fluidité de la lumière dans l’agence, je souhaitais au contraire l’accompagner. » (Anne Démians)

Dans ces espaces au dessin géométrique, le carré reste une base fractale. Il n’y a pas de surface mate.

Agence Anne Démians à Paris en octobre 2010.

Octoèdre objet connecté : David Dahan Architecte Designer
Béquille Dune : Anne Démians Architecte
Table AAD : Philippe Monjaret Architecte