top of page

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom

LAUREATS

Informations Techniques :

Hôtel logistique
Architecte : Anne Démians
Équipe : Marielle Kremp, Justin Meuleman, Cristina Deica, Arnaud Sanson, Marcos Garcia
Perspectives : Georges Daou, Silvio Evora
SDP : 18 000m²

Ce projet se situe dans la Zone d’Activités du Hellu à Lezennes, à proximité immédiate de Lille, sur le terrain d’un ancien centre de tri postal libéré progressivement de ses activités depuis 2009.
La parcelle de 5 hectares disponible offre un potentiel de reconversion important, dans un secteur bénéficiant d’une politique de redynamisation urbaine portée par la Métropole Européenne de Lille (MEL).
L’un des enjeux forts du projet est de réaliser un bâtiment emblématique et adapté à la transformation des activités du Groupe La Poste, mais aussi et de contribuer à terme à désenclaver le quartier avec la création d’une nouvelle voie au cœur de la parcelle.

Cet hôtel industriel abritera une activité de logistique de 12 000 m² au sol environ, ainsi que des cellules d’activité en étage sur environ 6 000 m² (12 cellules de 500 m²) ; intégrant du stationnement accessible par des véhicules de 12 tonnes.
Au terme des travaux, les espaces pourront s’ouvrir à des activités postales ou des entités externes.

La « matrice » est l’unité de base de 16 mètres de large, duplicable, 12 fois dans ce projet. Cette matrice est pensée pour accompagner la réversibilité des usages afin d’installer le bâtiment dans la durée. La superposition des fonctions permet d’anticiper l’évolutivité du bâtiment et de libérer de l’espace au sol, pour laisser la part belle à la re-végétalisation du site et à d’autres programmes le cas échéant.
L’organisation urbaine et la compacité du projet permettent ainsi de dégager 15% d’espace végétalisé en pleine terre, soit plus de 5 100 m², favorisant le retour de la biodiversité avec la plantation d’espèces végétales locales.

La cohérence architecturale est caractérisée par un rythme vertical, cinétique, en aluminium recyclé, qui contribuera à la régulation des apports de lumière et de chaleur. La structure est mixte, en béton et bois. Ce projet a également été retenu pour ses qualités fonctionnelles et d’optimisation dans la gestion des flux notamment. L’organisation urbaine et la compacité du projet permet enfin de dégager 15% d’espace végétalisé en pleine terre soit plus de 5 100 m², favorisant le retour de la biodiversité (plantation d’espèces végétales locales).

Matrice s'inscrit dans la politique de la démarche Zéro Artificialisation Nette et de limitation de l'étalement urbain. Cette plateforme, véritable signal urbain et architectural entouré de paysage, rompt avec les codes classiques de ce type d’équipements.
A sa livraison en 2025, elle s’imposera comme une vitrine de la reconversion des friches industrielles, en faveur de l’écologie, de la ville décarbonée et du dynamisme territorial.

bottom of page