press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom

VILNIUS BY RAIL
VILNIUS 2022

CO-LAUREATS

Informations Techniques :

Gare de Vilnius reliée à Rail Baltica
Programme: Bureaux, hôtels, salle de congrés, logements
Architecte : Anne Démians
Équipe : Alain Sabounjian, Arnaud Sanson, Georges Daou, Igor Sanchez
Perspectives : Georges Daou
SDP : 20 000m²

« Venez, je vous conduirai en esprit vers une contrée étrange, vaporeuse, voilée, murmurante… C’est Lietuva, la Lituanie, la terre de Gédymin et Jagellon » Oscar Władysław de Lubicz Milosz (1919)

Relativité suivant le graphique de O.W de Lubiscz Milosz

La Lituanie est pensive. C’est une « contrée au ciel tiède et pâle, au parfum de miel de l'été et qui fait place à une odeur d'automne ». Dès que le ciel, s’alourdit, c’est la lumière qui compte. Les temps longs de ses apparitions, la brièveté de ses effacements, la monochromie de ses expressions colorées en font une matière pleine et entière, sans laquelle il semble presque impossible de composer. La nouvelle gare de VILNIUS se construit sous la réplique d’un ciel plat, homogène et rigide, porté par 130 colonnes d’acier. Abstraite dans sa forme générale, elle assemble sous son toit toutes les fonctionnalités attendues et leurs architectures. L’espace est construit de telle manière à ne donner aucune prise au temps qui passe. Pas le moindre bavardage incongru, pas de temps dépensé à courir pour rien.

Avec la Gare de VILNIUS, on quitte l’abstraction de « l’aventure relative » pour se rapprocher du « monde de la poésie » dont les ingrédients sont plus palpables. Car il nous faut construire et construire une gare ne s’improvise pas. Ce sont des trains, des quais, des voyageurs, des rotations, des temps de pause, des temps d’actions, de l’attente, des courses pour rien, des retards et des écrans d’annonces. Toute une vie en un seul endroit. La poésie pour ciseler l’espace, la matière noble pour lui livrer ses mots, le temps que peut y consacrer chacun pour pouvoir dire « j’y suis passé »