TRIBUNE POUR CHRONIQUES D'ARCHITECTURE

Les voyages sont faits pour vivifier l’esprit et observer le monde tel qu’il va. Les architectes ont une prédilection pour le patrimoine et les idées neuves qui font bouger les lignes urbaines. De passage à Lisbonne, Anne Demians aurait pu se satisfaire de la découverte du monastère des Hiéronymites dont les styles autonomes s’entrelacent avec intelligence. Cet édifice historique est un modèle d’hybridation positive cher à sa pratique. Si elle n’était tombée sur ce palais de la sardine lisboète, bien connu des touristes, une très ancienne bibliothèque sculptée de bois et de fer forgé, antre livresque réhabilitée en show room où s’empilent les conserves tels des incunables. L’hybridation à nouveau, illusion parfaite. Et Anne Demians de s’interroger : l’architecture se défroquerait-elle de ses espaces sacrés au nom de la consommation ? Aie ! Il ne faudrait pas pousser l’exercice dans les orties ! A méditer…

Chroniques d’architecture

https://chroniques-architecture.com/le-monde-litteraire-de-la-sardine-et-la-blonde-deconfinee/