LA NEF
PARIS 2020

Informations Techniques

Maître d'ouvrage : NOVAXIA
Architecte : Anne Démians
ACMH : Pierre-Antoine Gatier
Directrice de projet : Maïté Casas
Équipe : Alain Sabounjian, Georges Daou, Mathieu Rouveix, Ariane Merle d'Aubigné, Antoine Leriche
Perspectives et Film : Georges Daou
BET Façade : VP & Green
BET HQE : OTEIS
Acousticien : Jean-Paul Lamoureux
SDP : 700 m²

UN PARFUM D’ÉTERNITÉ

C’est un passage, rien qu’un passage sur terre, mais pour elle c’est une éternité.
Patiente et silencieuse, longiligne, assumant avec une élégante discrétion ses rondeurs, la Nef Notre-Dame ouvre un nouveau champ d’accès à la réflexion et à la rencontre. Note poudrée et parfumée, elle laisse, derrière elle, le sillage express et vaporeux de ces endroits construits en bois et en verre, entourés de pierre.
Moins mélancolique que romantique, elle est sûrement de son époque.
L’ouvrage est structuré par de grands arcs-boutants qui se terminent en partie haute par des embouts qui ressemblent à des chas des aiguilles et dans lesquels se glisse une poutre ronde. La structure, est recouverte par une façade qui fait office de couverture et qui déroule vers le sol des couches de tuiles de verre, légères et translucides.
Blanche et diaphane, allongée comme la blanche Ophélia dans un endroit exquis (sur l’onde calme et noire où dorment les étoiles, la blanche Ophélia flotte comme un grand lys, très lentement, couchée en ses longs voiles / Arthur Rimbaud),
la Nef fait peser, sur le ciel intérieur de l’Hôtel-Dieu, cette touche nouvelle de translucidité qui la rend incroyablement belle et propice à la méditation teintée de l’ère moderne douce et attentive ouverte aux visiteurs venus pour prendre le pouls de sa voisine…la cathédrale en souffrance.

L’Hôtel Dieu en accueillant la Nef pour la durée des travaux renoue ici avec sa tradition d’hospitalité. La Nef est un ouvrage destiné à accueillir librement tous les publics, avec une programmation variée autour de la reconstruction de Notre-Dame et de la valorisation des métiers du patrimoine : des débats, des manifestations culturelles, des expositions et des ateliers.
Il s’agit également d’un bâtiment flexible, facilement adaptable aux différents usages. C’est également un bâtiment démontable et divisible qui pourra être facilement démonté et monté à nouveau sur un nouvel emplacement. Le volume se compose d’une succession d’arches en bois établie avec un rythme régulier. Cette répétitivité permet de multiplier les possibilités de réutilisation : ainsi, il est possible de la décomposer en unités plus petites pour l’installer simultanément à des endroits différents, au plus près de nouveaux besoins et des configurations spatiales disponibles.