VILLAGE OLYMPIQUE
PARIS 2019

Informations Techniques

Architecte : Anne Démians
Chef de projet : Maitee Cassas
Équipe : Maitee Cassas, David Dahan, Georges Daou

Ouvrage sur mesure

En poupe du projet, il s’agit de proposer avant tout aux athlètes des ouvrages construits autour de leur dimension mentale et physique. Puis, les jeux terminés, d’agir sur les transformations utiles pour que la ville momentanée s’adonne à de nouvelles programmations, sans qu’au-delà de quelques interventions, on ait besoin de tout réinventer. Décliner, modifier, corriger ou hybrider s’installeraient alors dans le processus de mutation comme des actions suffisantes.

Vous l’aurez compris, nous sommes, dans la logique de ne rien figer, de proposer des suites de surfaces disponibles, dont les qualités seraient celles qu’on désignerait comme prioritaires pour les athlètes. Puis de faire en sorte que la ville-outil dont on héritera (vision arrêtée de la ville) se transforme en lien avec la ville-réseaux (vision en progression de la ville) aussi vite que les usages l’exigeront. Les changements d’affectations dépendant de cycles économiques devenus de plus en plus courts ou de circonstances particulières comme celles de PARIS 2024.

Construite à partir de l’espace matriciel de la chambre d’athlètes, d’hôtel et d’appartement, l’architecture dégage de genéreux espaces collectifs disposant de double orientations dans les angles. C’est l’espace du corps, du lit et par extension de la chambre qui imprime sa trame habitable au bâtiment. Cette trame universelle met en lumière la richesse du plan ouvert.
Les balcons prolongent l’espace intérieur en se faisant l’expression de la structure. Au rez-de Chaussé les espaces sont traversant et lumineux éclairés par un vaste puit de lumière.

Les espaces sont capables et encaisseront tous les changements d’affectation qu’on leur demandera, sans qu’on constate une quelconque dégradation de l’architecture, ni celle des équilibres techniques et économiques des immeubles en place.