« Retour d’expérience bas carbone Reverso : mixte tertiaire pour le foncière Icade (45 000 m², Aubervilliers) ». Intervention avec Bruno Georges (OTEIS) lors de la conférence « Construction : Objectif 2050 » à EnerJ-Meeting 2021

« Retour d’expérience bas carbone Reverso : mixte tertiaire pour le foncière Icade (45 000 m², Aubervilliers) ». Intervention avec Bruno Georges (OTEIS) lors de la conférence « Construction : Objectif 2050 » à EnerJ-Meeting 2021

07 | 09 | 2021

A l’occasion d’EnerJ-Meeting 2021, Anne Démians et Bruno Georges, Directeur développement grands projets et innovation d’OTEIS, présenteront la première opération mixte « IN&DI » entièrement réversible de bureaux, logements et activités pour la foncière Icade à Aubervilliers, lors de la conférence « Construction, objectif neutralité carbone 2050 ».
Anne Démians et Bruno Georges développeront leurs visions sur le bas carbone, notamment à travers la réversibilité des bureaux et des logements, et la technicité de la façade.


La vision de Anne Démians:

« REVERSO » sera une pièce maîtresse de la revitalisation par Icade du site des Entrepôts et des Magasins Généraux de Paris (EMGP) à Aubervilliers. Ce projet se caractérise par une double attention à préserver l’identité du site et à s’inscrire dans une démarche exigeante sur l’empreinte carbone. « REVERSO » s’installe sur un ancien site des Entrepôts et Magasins Généraux aux portes de Paris, à Aubervilliers.

1. Le projet est attentif à conserver l’histoire des lieux, à recycler les ressources d’activités existantes afin de moderniser l’image du site tout en préservant son identité ;

2. Les bâtiments sont conçus avec des matériaux vertueux quant à leur recyclabilité. Ils sont construits sur d’anciens entrepôts, ce qui est une forme de recyclage, avec dans leurs gènes la possibilité de pouvoir changer d’usage. C’est une façon de lutter contre l’obsolescence et de concevoir à moyen et long terme une économie de ressources structurante à l’échelle de l’opération, du quartier et du territoire.

1 - Par un assemblage « dos à dos », qui s’appuie à chaque fois sur quatre côtés, c’est sur les limites de la parcelle que les deux pièces principales de la composition se placent. Ces deux pièces sont des constructions composites qui intègrent au rez-de-chaussée des halles mettant en scène une des plus belles pièces significatives de l’histoire industrielle du site et aux étages des espaces domestiques qui pourront au plus près des besoins se transformer en bureaux ou en logements. Au centre de la figure alors produite se détache un espace vacant qui résulte d’un équilibre subtil entre la plasticité de l’oeuvre et sa destination. Le vide, un jardin de 2 500 m² ainsi dégagé, se nourrit de la proximité frontale des deux pièces majeures en vis-à-vis. On dessine ainsi un intervalle indispensable à l’allègement de l’oeuvre qui s’extrait alors de sa massivité d’origine. Le jardin, ouvert au Sud, révèle toute l’épaisseur de la parcelle. Cette composition offre deux façades principales à l’Ouest sur la place du Front Populaire et à l’Est comme ouverture aux restructurations futures de ce quartier en plein renouveau.

2 - La flexibilité des espaces fonctionnels est assurée aussi bien dans le socle que dans les étages. Les surfaces qui se développent dans les anciens magasins généraux sont construites sous de grandes portées et dans de très longues profondeurs. Des programmes différents peuvent y trouver place. Des mutations de toute sorte sont envisageables, sans qu’on ait besoin de faire appel à des travaux lourds.
La démarche bas-carbone, qui vise la performance de niveau C2 du label expérimental E+C- et BBCA niveau excellence, est intégrée à tous les volets de la conception du projet. A travers le réemploi l’utilisation de matériaux biosourcés et les économies de matière, cette ingénierie innovante et inventive mène à des réductions des masses de béton et, de fait, des coûts.

La vision de Bruno Georges:

« REVERSO » sera une pièce maîtresse de la revitalisation par Icade du site des Entrepôts et des Magasins Généraux de Paris (EMGP) à Aubervilliers. Ce projet qui préserve l’identité du site par son architecture, vise aussi à préserver la ressource et réduire le plus possible son impact carbone. Nos équipes ont la chance d’une genèse de « REVERSO », construite dans un mode collaboratif dynamique, agile et inventif. Chaque acteur, sous l’impulsion volontaire de l’agence Architectures Anne Démians, développe son coeur de métier, ses compétences verticales avec une attention transversale à tous les autres concepteurs. C’est bien seulement du fait de ce parcours que le projet de 75 000 m² atteint un niveau de performance E3C2 du référentiel expérimental E+C-, tout en répondant au programme d'Icade et en offrant une empreinte urbaine de grande qualité architecturale.
La culture carbone et de l’ACV modifie en profondeur les réflexes, les sensibilités, les actes. Les très nombreuses études de sensibilité multicritères ont permis, pas à pas, la mise au point de la structure, des façades et des installations techniques, même si le contexte réglementaire laisse parfois songeur, voire dubitatif quant à ses objectifs long terme. Moins émettre de carbone et réduire l’énergie grise revient souvent à simplifier et l’on sait bien que simplifier sur le terrain est plus complexe en conception, nécessite des concessions, parfois à contre-courant des références culturelles des concepteurs.
Au-delà d’un socle « multi-usages » servant aussi l’espace public, les huit étages sont aménagés en bureaux. Les façades ont été travaillées, dans le parti architectural retenu, pour une efficacité optimum en hiver, limiter les pertes et capter les gains solaires gratuits, et en été, en se protégeant du rayonnement solaire. L’optimisation carbone et énergie grise a induit des protections solaires fixes à faible impact et mobiles pour les adaptations. Simulations dynamiques (TRNSYS) et travail sur les façades (Rhino-Grasshopper) ont mis en évidence des points d’attention : gérer les protections solaires mobiles hors occupation, intégrer la ventilation naturelle en mi-saison, réduire les protections mobiles par une
conception différente des protections fixes…
Les installations techniques sont conçues pour la meilleure adaptabilité aux usages, une manière de mieux s’inscrire dans le temps et d’améliorer formellement les résultats ACV. Cette vision à long terme nous amène à la demande du promoteur de travailler à la possibilité de mutation des espaces en logements : les problématiques évoquées sont requestionnées… Les concepts « opérationnels et techniques » comme les circulations verticales, les installations de ventilation, etc. sont des questions de conception assez usuelles. Le sujet façades est nettement plus complexe, car l’approche décuple les transversalités interrogées : alors… Façades inaliénables, modulables, démontables, adaptables, évolutives, universelles ??? Nous allons, à EnerJ-meeting, construire une controverse productive…

Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=rYxQ1chKiNo